La chute d’Ouyahia vue par la presse internationale

Plusieurs médias internationaux ont évoqué, ce jeudi 13 juin, le placement en détention provisoire de l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia, inculpé pour des faits de corruption.

« Sale journée pour l’homme du « sale boulot ». L’ancien chef de gouvernement Ahmed Ouyahia, convoqué mercredi 12 juin à Alger par un juge de la Cour suprême, est ressorti en début de soirée dans un fourgon cellulaire. Une scène inimaginable en Algérie il y a encore quatre mois », écrit le journal français Le Monde. « Cruelle ironie, M. Ouyahia, qui risque jusqu’à vingt ans de prison, est ici poursuivi et envoyé en détention préventive au titre d’une loi adoptée en 2006 alors qu’il était en fonction », indique le journal.

« Mercredi, des pots de yaourt lancés contre son fourgon cellulaire se sont ajoutés aux invectives de plusieurs centaines de personnes ayant fait le déplacement jusqu’à l’entrée de la prison d’El-Harrach pour y ‘’saluer’’ son arrivée », rapporte Le Monde. « Personnalité parmi les plus impopulaires, pour ne pas dire les plus détestées des Algériens, on lui prête d’avoir dit un jour que le peuple n’était pas ‘’obligé de manger du yaourt’’ après une pénurie de produits laitiers », rappelle le média français.

« On ne sait pas si Ahmad Ouyahia caressait l’espoir de succéder un jour à Abdelaziz Bouteflika, l’homme qu’il a fidèlement servi presque vingt ans durant. Mais pour l’ex-Premier ministre, souvent grimé en prisonnier par les manifestants qui espéraient le voir trébucher ces derniers mois, la chute est brutale », estime Le Monde.

« Ouyahia est le plus haut responsable politique à avoir été arrêté pour des accusations de corruption depuis que des manifestations de masse ont éclaté il y a plus de trois mois, réclamant le départ de l’élite dirigeante et la poursuite des personnes jugées corrompues par les manifestants », écrit pour sa part Al Jazeera.

« Nommé pour la dernière fois en 2017 et impopulaire, (Ouyahia) avait été limogé en mars dernier, pour tenter, en vain, d’apaiser la contestation », indique de son côté le média français LCI.

« L’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia jeté en prison », titre pour sa part le média béninois Bénin Web TV. « Des centaines de personnes ont célébré la détention d’Ouyahia à l’extérieur de la prison d’Alger, dans la banlieue est », écrit quant à lui le média allemand Deutsche Welle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*