Drapeau amazigh : « Les poursuites engagées n’ont aucune base légale » (avocat)

Au total 19 manifestants ont été placés ce dimanche 23 juin sous mandat de dépôt pour avoir brandi la bannière amazighe lors des marches du 18e vendredi, cinq par le juge d’instruction du tribunal de Bab el Oued et quatorze par celui du tribunal de Sidi M’hamed.

« Le collectif des avocats fera appel dès demain matin des ordonnances des juges d’instruction plaçant ces personnes en détention provisoire », a indiqué immédiatement après l’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Noureddine Benissad.

« Nous plaiderons leurs causes car il n’y a aucune disposition pénale qui sanctionne le port d’un emblème autre que l’emblème national. Les poursuites engagées sur ces faits n’ont aucune base légale. Pas de peine sans texte légal », a réagi l’avocat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*